La Faune de Gor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Faune de Gor

Message  Neige le Mer 19 Mar - 2:04

- La baleine de Hunjer :

C'est un monstre marin avec de petit yeux mais des dents. Cette baleine fait au moins 10 mètres de haut. Contrairement aux baleines dont la couleur est généralement bleue, celle de Hunjer est une baleine noire.


- Le Bosk :

Il ressemble au bœuf. Des animaux énormes, avec une grosse bosse sur le cou et des poils longs et emmêlés. Ils ont la tête large, de minuscules yeux rouges, aussi mauvais caractère que les sleens, et deux longues cornes incurvées vers l’avant, terminées par de dangereuses pointes.
Les bosks fournissent non seulement leur lait et leur chair aux Tribus Nomades, mais ce sont aussi leurs peaux qui recouvrent les chariots d’habitation, qui leur protègent le corps. Le cuir de la bosse sert pour les boucliers, les tendons fournissent des liens, les os et les cornes sont façonnées en une quantité d’instruments, alênes, cuillers, classons et pointes d’armes. Des sabots, on extrait de la colle. Les graisses servent à défendre du froid les corps humains. Même les bouses sont utilisées, après séchage, comme combustible.
Les Peubles des Chariots appellent le bosk leur Mère et le vénèrent. L’homme qui en tue un sans motif est étranglé avec des lanières ou étouffé dans la peau de l’animal qu’il a tué. Si, pour une raison quelconque, un homme tue une femelle portant des petits, il est lié à un poteau sur le passage du troupeau qui lui écrase le corps.


- Le Gaut :

Le gaut des marais est un petit oiseau aquatique à pattes palmées, il possède une corne, un large bec et des grandes ailes.


- Le Grunt :

Le grunt au ventre blanc est un poisson carnivore qui se nourrit de parsits.


- Le Hith :

C'est une sorte de python aux nombreuses rayures dont les bras d’un homme ne sauraient faire le tour, même quand il est à jeun. Le Hith goréen doré est une rareté.


- Le Hurt* :

Le hurt domestique est une sorte de marsupial à deux pattes. Il est élevé pour sa fourrure dans d’immenses troupeaux et gardé par des sleens domestiques. Il est tondu par les esclaves et remplace sa laine quatre fois par an.


- Le Jard :

Le jard est un petit charognard. Il vole en groupes nombreux. Un groupe peut dévorer un tabuk en quelques minutes.


- Le Kaiila :

Monture inconnue dans l’hémisphère nord, il evolue dans les plaines de Turia chez les peuples des Chariots (kaiila du Sud) ou dans le dessert du Tahari (Kaiila du dessert). C’est un animal aussi beau que terrifiant qui pourrait ressembler à notre cheval, mais une version préhistorique.
C’est une altière à la robe soyeuse, au long cou qui se déplace à une folle rapidité. Carnivore, il a une longue langue triangulaire derrière ses quatres rangées de crocs. Le kaiila a deux grands yeux, un de chaque côté de la tête, mais ils sont dotés d’une paupière triple, sans doute par adaptation au milieu, où les furieuses tempêtes de vent et de sable sont fréquentes; la troisième paupière, translucide, permet à l’animal de se mouvoir à sa guise dans des conditions où les autres bêtes de la prairie tournent le dos au vent ou, comme le sleen, s’enfouissent dans le sol.
L’animal est d’une agilité remarquable et manœuvre bien mieux que le lourd, lent et haut tharlarion. Il lui faut, naturellement, moins de nourriture qu’au tarn. Un kaiila, qui mesure en moyenne une vingtaine d’empas au garrot, peut parcourir jusqu’à six cents pasangs en une journée.

Bien que vivipare et mammifère, il exste des différence entre les deux espèces : le kaiila du dessert allaite son petit tandis que le petit du kaiila du Sud se dresse d’instinct sur ses pattes et se met à chasser. Une autre différence, le kaiila du désert est omnivore alors que le kaiila du Sud est carnivore. Les deux ont des tissus de stockages et peuvent rester plusieurs jours sans boire, ce pendant, le kaiila du Sud a un estomac de stockage et peut donc rester plusieurs jours sans manger tandis que celui du desser doit manger fréquemment.


-Le Kailiauk :

C’est un ruminant de la plaine, de couleur fauve, sauvage, épais, les flancs rayés de barres rouges et brunes, leurs larges têtes hérissées de trois cornes, normalement il forme un cercle, les femelles et les petits au centre, protégés par les cornes de la périphérie.


- Le Larl :

Cet animal ressemblant au tigre à dents de sabre qui vit dans les chaînes montagneuses de Gor, atteignant la hauteur incroyable de deux mètres dix au garrot. C’est un prédateur armé de griffes et de crocs.
Le larl ne se domestique pas contrairement au sleen.
Le Larl a la tête large de plus de soixante centimètres qu’un tigre, d’une forme à peu près triangulaire, ce qui lui donne un peu l’apparence d’une tête de vipère, avec naturellement la différence que le larl a un pelage et que ses pupilles ressemblent davantage à celles du chat, ayant la faculté de s’étrécir en minces fentes en pleine lumière et de s’agrandir en lunes sombres pour scruter la nuit.
Il existe deux types de larl qui se différencient par leur pelage : fauve rougeâtre ou noir de zibeline.
Le larl noir, mâle ou femelle, chasse surtout la nuit et porte une crinière.
Le larl rouge, qui chasse quand il a faim, quelle que soit l’heure, et constitue la variété la plus répandue, n’a pas de crinière.
Les femelles des deux races sont en général plus petites que les mâles, mais tout aussi agressives et parfois même plus dangereuses, notamment à la fin de l’automne et pendant l’hiver, alors qu’elles chassent probablement pour nourrir leurs petits.
(Il existe dans les monts Sardar, deux larls au pelage blanc)


- Le Lart :

Le lart n’est pas un gros animal à fourrure, c’est un mammifère à quatre pattes à deux estomacs. Il fait une trentaine de centimètres de haut et pèse entre quatre et six kilos.
Le lart des neiges chasse au soleil, il mange les œufs des oiseaux et chasse le leem. La nourriture contenue dans le deuxième estomac peut y rester presque indéfiniment. Il est rempli à l’automne et doit suffire au lart pendant tout l’hiver, qui dure plusieurs mois.


- Le Lelt :

Le lelt fait entre vingt et trente centimètres de long. Il est blanc, avec de grandes nageoires. Il nage lentement et régulièrement, ses nageoires ne déplaçant que très peu d’eau ce qui contribue à sa discrétion dans l’eau et facilite la détection de ses proies qui sont constituées de plusieurs variétés de minuscules créatures segmentées, principalement des isopodes.
Le cerveau du lelt est intéressant du fait qu’il contient un centre de perception des odeurs exceptionnellement développé et deux centres de réception des vibrations. Son organe de l’équilibre ou " oreille " interne, est également exceptionnellement gros et est relié à un centre cérébral, lui aussi exceptionnellement grand. Son centre visuel, en revanche, est atrophié et sous-développé, vestige, souvenir génétique vague d’un organe abandonné depuis longtemps au cours de l’évolution de l’animal.
Le lelt capte les vibrations de l’eau perçues par leurs protubérances latérales anormalement développées et leur récepteur de vibrations crânien en forme de fougère.


- Le Leem :

Il s’agit d’un petit rongeur arctique qui pèse entre cent cinquante et trois cents grammes et hiberne à la mauvaise saison.
La toison d’été du leem est marron.


- L’Ost :

Il s’agit d’un minuscule reptile venimeux orange vif, à peine long de quelques centimètres dont la morsure provoque une mort atroce en quelques secondes.
Il s’agit du reptile le plus venimeux de Gor
L’ost marqué, une variété d’ost, est généralement jaunâtre et a des anneaux noirs.


- Le Parsit :

Il s’agit d’un petit poisson mince et généralement rayé se nourrissant de plancton. C’est un poisson migrateur.


- Le Poisson ailé :

Le Poisson ailé cosien à quatre arêtes ne trouve que dans les eaux de Cos. Il arrive que l’on en pêche une variété plus grosse en d’autres eaux, mais le minuscule poisson bleu est le plus estimé, et son foie constitue le fin du fin.


Dernière édition par Neige le Lun 9 Juin - 3:50, édité 10 fois
avatar
Neige
La Chieuse

Nombre de messages : 902
Date d'inscription : 26/01/2008

Feuille de personnage
Caste: Kajira
Localisation: Autre région de Gor

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Faune de Gor

Message  Neige le Mer 19 Mar - 16:35

- Le Rennel :

Insectes du désert ressemblant à des crabes et venimeux.


- Le Requin :

Le requin goréen possède neuf nageoires et sa peau est rugeuse et abrasive. La terreur des mers, le sang provoque chez le requin une sorte de frénésie, mais il reste un animal prudent.
Le requin blanc du Nord s’attaque parfois aux filles punies et attachées à la rame des bateaux des gens du Torvalsland.
Le requin du sel nage souvent à moitié hors de l'eau lorsqu'il ne chasse pas. Ses branchies sont comme celles du lelt, situées sous la machoire et sa peau est lise et couverte d'un limon bactérien.


- La Salamandre :

La salamandre est toute petite mais tout en longueur avec des pattes longues et mince, elles est blanche et aveugles. Elle se repère grâce à un système extérieur de branchies.
Elle est capable de grandes périodes d’hibernation, elle possède un métabolisme lent, ce qui est lui permet de survivre dans un environnement où la nourriture n’est pas abondante.


- Le Sleen :

C’est un mammifère velu, carnivore à six pattes dont le corps allongé le fait ressembler énormément à un lézard. Le sleen est un animal féroce et tenace. C’est un chasseur nocturne dont les yeux luisent dans la nuit, il avance d’une allure ondulante en tournant de part et d’autre sa tête vipérine.
Le sleen, le meilleur pisteur de Gor
Le sleen de la prairie est plus petit que le sleen de la forêt, mais aussi mauvais et tout à fait imprévisibles. Un sleen adulte de la prairie peut mesurer environ trois mètres de long et cinq cents kilos alors que celui des forets pourra atteindre jusqu’à six mètres de long Le sleen des prairies se déplace, rapide et silencieux, attaquant sans provocation, du simple fait de se trouver sur le territoire qu’il considère comme le sien.
Le sleen des forêts se domestique, il surveille les troupeaux, à la fois bergers et sentinelles. On l'utilise aussi pour chasser, car le sleen est un chasseur efficace, infatigable, méchant, capable de suivre une odeur vieille de plusieurs jours sur des centaines de passangs, jusqu’à retrouver sa proie, même un mois plus tard. Ils n'obéissent qu’à la voie de leurs maîtres et, quand ces derniers meurent, on tue aussi leurs animaux et on les mange.
Le Sleen de mer : Il vit dans les régions polaires. Les quatre principaux types de sleen des régions polaires sont le sleen noir, le sleen marron, le sleen à défenses et le sleen à nez plat.


- Le Tabuk :

Le tabuk est une sorte d’antilope, il existe deux sortes de Tabuk, mais tous deux possèdent une unique corne.
Les tabuks du nord sont beaucoup plus massifs, trapus, rapides que leur congénère du sud. Ils font plus d’un mètre au garrot
Les tabuck du sud sont plus petit, leur robe est jaune et évoque plus facilement une antilope.


- Le Tarn :

Aussi appelé Frère du vent, il s’agit du farouche oiseau de selle de Gor.
C’est un oiseau carnivore, extrêmement puissant, alors que les grands oiseaux de la Terre, comme l’aigle, doivent, lorsqu’ils prennent leur essor depuis le sol, commencer par courir, le tarn de part son incroyable musculature (aidée sans aucun doute par la pesanteur un peu plus faible de Gor) peut, d’un bond et d’un brusque battement de ses gigantesques ailes, s’élever dans les airs avec son cavalier.
La robe des tarns est variée et on les élève pour leur couleur aussi bien que pour leur force et leur intelligence. Les tarns noirs sont employés pour les expéditions de nuit, les tarns blancs pour les campagnes d’hiver et les splendides tarns multicolores sont élevés pour les guerriers qui veulent chevaucher en apparat, sans souci de camouflage. Cependant, le tarn le plus commun est d’un brun tirant sur le vert. Abstraction faite de la disproportion de la taille, l’oiseau terrien auquel le tarn ressemble le plus est le faucon, sauf qu’il a une crête assez proche de celle du geai.
Les tarns, qui sont des bêtes méchantes, sont rarement plus qu’à demi apprivoisés. Ils ne craignent rien d’autre que l’aiguillon à tarn. Ils sont dressés à y réagir par des hommes de la Caste des Éleveurs de Tarns quand ils sont encore jeunes et qu’on peut les attacher avec des filins métalliques aux perches de dressage. Lorsqu’un jeune oiseau s’enfuit ou refuse d’obéir d’une façon quelconque, il est ramené jusqu’à la perche et battu avec l’aiguillon. Les oiseaux adultes portent des anneaux du même genre que ceux accrochés aux pattes des jeunes oiseaux pour renforcer le souvenir de l’entrave de fer et de l’aiguillon. Plus tard, bien entendu, les oiseaux adultes ne sont plus attachés, mais le conditionnement qui leur a été donné pendant leur jeunesse persiste habituellement, excepté lorsqu’ils sont anormalement énervés ou qu’ils n’ont pas pu obtenir de la nourriture.
Les Goréens estiment que la capacité à maîtriser un tarn est innée et que certains possèdent cette caractéristique, d’autres non. On n’apprend pas à dompter un tarn. On dit que le tarn reconnaît celui qui est tarnier et celui qui ne l’est pas et que ceux qui ne le sont pas meurent au cours de cette première rencontre.


- Le Tarsk :

C’est animal ressemble à notre sanglier mais avec six défenses. Il vit dans les forêts tempérées de Gor.


- Le Tharlarion :

Le tharlarion est une espèce de lézard carnivore se rapprochant du dinosaure. Il existe une multitude de tharlarion :
Le grand ou haut tharlarion est un animal sauvage et carnivore au caractère emporté. Il possède une grande gueule caverneuse garnie de longues dents et une longue langue brune avec laquelle il attrape ses proies. C’est un quadrupède mais il se déplace sur ses lourdes pattes postérieures par grands bonds alors que ses pattes antérieures sont toutes petites. Domestiqué, il sert de monture de choc de la cavalerie dans certaines cités. Il est extrêmement endurant et peut fournir une capacité d’effort soutenue.
Le gros tharlarion est un animal de trait qui contrairement au grand tharlarion se déplace sur ses quatre pattes. C’est un animal lourd et massif au caractère placide. Tout comme le haut tharlarion, il ne pénètre pas les montagnes et reste dans les plaines.
Le tharlarion à cornes est utilisé dans les arènes pour tirer les oiseaux lors de courses de tarns
Le petit tharlarion à six doigts vient du sud bien qu’on en retrouve dans le Torvalsland car apprécié pour leur pattes et leur queue.
Le petit tharlarion des rochers vit dans les régions sud de Gor.
Le tharlarion des marais est jaune et très vif. Il vit dans les marais du Delta du Vosk près de Port Kar.
Le tharlarion d'eau ou le petit tharlarion des mers mesure environ 20 cm et est tout en dents et queue.
Le gros tharlarion des mers lui peut saisir une galère dans sa gueule et la briser comme une brindille.
Le tharlarion volant ou ul de proie est un oiseau aux grandes ailes membraneuses couvertes d'écailles.


- La Tortue :

La grande tortue à bec aussi appelée tortue du Vosk est carnivore et vit dans les eaux du fleuve. Certaines sont gigantesques, presque impossible.


- Le Tumit :

Grand oiseau incapable de voler, dont le bec crochu, long comme l’avant-bras.


- Le Ul :

C'est un ptérodactyle géant, un reptile volant originaire des marais dans le delta du Vosk. C'est un prédateur silencieux.


- Le Urt* :

C’est un carnivore à fourrure pouvant ressembler à un très gros rat ou un chien.
Le urt géant ou urt des canaux a un pelage soyeux, des yeux étincelants et des pattes palmées et peut peser dans les 20 kilos. Il se nourrit des ordures jetées dans les canaux de même que des corps vivants ou morts qui sont précipités dans leur domaine.
Le urt des forêts est petit animal à fourrure de la taille d’un tout petit chien, aux yeux brillants


- Le Vart :

C’est un rongeur volant ressemblant à des chauves-souris dont la taille est celle d’un petit chien. Les varts dépouillent une carcasse en quelques minutes. Ils vivent en essain. Certains essaims de varts ont la rage.


- Le Verr :

C’est une chèvre des montagnes goréennes agile et belliqueuse, aux longs poils et aux cornes en spirale. Il existe aussi des petits verrs domestiques à longs poils, moins agressifs et volumineux que les verrs sauvages de la Chaîne des Voltaï.


- Le Vulo :

Il s'agit d'un petit oiseau de couleur fauve, semblable au pigeon. On peut le domestiquer et on l'élève pour sa chair et ses œufs.


- Le Zad :

Il s'agit d'un grand oiseau aux larges ailes, noir et blanc. Leur bec est jaunâtre, mince et long, légèrement crochu pour pouvoir percer et dechirer. Cet oiseau suit les marches des esclaves hommes vers Klima.


- Le Zadit :

Il s'agit d'un petit oiseau aux plumes brunes et au bec pointu. Il vit dans le désert. Il se nourrit d'insectes et de mouches des sables qui apparaissent apres la pluie ou près des points d'eau.



*Le hurt ou le urt, soit c'est le même animal et auquel cas, il y a des erreurs d'orthographe dans les différents livres soit se sont deux animaux différents.


Dernière édition par Neige le Lun 9 Juin - 3:33, édité 1 fois

_________________

(Illustration de Luis Royo)
avatar
Neige
La Chieuse

Nombre de messages : 902
Date d'inscription : 26/01/2008

Feuille de personnage
Caste: Kajira
Localisation: Autre région de Gor

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Faune de Gor

Message  Neige le Jeu 15 Mai - 1:50

Sinon, pour le peuple des araignées :

… Approchant de moi, d’une démarche légère en dépit de son volume, avançant d’un pas dansant sur les fibres, survint une des Araignées des Marais de Gor. Je fixai le ciel bleu, voulant que ce soir la dernière image qu’il me reste du monde. Je frissonnai lorsque la bête s’arrêta près de moi. Je sentis le léger attouchement de ses pattes de devant, je sentis le déplacement exploratoire des poils sensitifs de ses appendices. Je la regardai et elle abaissa sur moi ses quatre paires d’yeux nacrés avec une expression interrogatrice, pensai-je. Alors, à ma grande stupéfaction, j’entendis un son reproduit mécaniquement demander :
- Qui es-tu ?
Je frémis, coyant que j’avais fini par perdre la raison. Au bout d’un instant, la voix répéta la question, légèrement plus fort, puis ajouta :
- Es-tu de la Cité d’Ar ?
- Non, répondis-je, jouant mon rôle dans ce que je prenais pour une hallucination fantastique au cours de laquelle je conversais follement avec moi-même. Non, je n’en suis pas. Je suis de la Cité Libre de Ko-ro-ba.
Quand j’eus déclaré cela, le monstrueux insecte se pencha et j’aperçus les mandibules, semblables à des couteaux recourbés. Je me raidis dans la perspective d’une brusque morsure latérale de ces mâchoires pareilles à des tenailles. Au lieu de cela, de la salive – ou une sécrétion du mêm genre – fut répandue sur la toile dans mon voisinage, ce qui annula son pouvoir adhésif. Une fois libéré, je fus soulevé délicatement dans les mandibules et porté au bout de la toile, où l’araignée saisit une fibre pendante, descendit et me déposa sur le sol. Elle s’éloigna alors de moi sur ses huit pattes, mais sans me quitter un seconde du regard nacré de ses yeux multiples.
J’entendis de nouveau le son mécanique. Il disait :
- Mon nom est Nar et je suis du Peuple des Araignées.
(Le Tarnier de Gor, p. 98-99)

…. Je ne te ferai pas de mal. Le Peuple des Araignées ne fait pas de mal aux créatures douées de raison. (Le Tarnier de Gor, p. 100)

Cela me fait plaisir, commenta l’insecte, car les hommes d’Ar ne se conduisent pas bien avec le Peuple des Araignées. Ils nous font la chasse et ne laissent de vivants parmi les nôtres que le nombre suffisant pour filer la Fibre Cur-lon utilisée dans le filatures d’Ar. S’ils n’étaient pas des créatures douées de raison, nous les combattrions. (Le Tarnier de Gor, p. 100)

Je complèterai la citation ultérieurement.

_________________

(Illustration de Luis Royo)
avatar
Neige
La Chieuse

Nombre de messages : 902
Date d'inscription : 26/01/2008

Feuille de personnage
Caste: Kajira
Localisation: Autre région de Gor

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Faune de Gor

Message  Neige le Lun 9 Juin - 3:34

MAJ :

- La baleine de Hunjer :
- Le Jard
- Le Kaiila
- Le Requin (le requin du sel)
- Le Urt
- Le Zad
- Le Zadit

_________________

(Illustration de Luis Royo)
avatar
Neige
La Chieuse

Nombre de messages : 902
Date d'inscription : 26/01/2008

Feuille de personnage
Caste: Kajira
Localisation: Autre région de Gor

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Faune de Gor

Message  Karine le Ven 1 Aoû - 16:47

J'ai posté ceci sur le forum des WS, pour l'instant personne n'a répondu, je pense que personne sait vraiment en fait, et ici ? peut être quelqu'un saurait me dire ?

Je sais pas vous, mais j'ai vu un petit singe se ballader sur caithris, sur son profil il a mis un bg d'arrivée sur gor en accompagnant un voyageur, ok.
J'ai pas encore pu lire tout les livres, mais ya pas de singes sur gor ? Ou quelque chose d'assimilé ?
Vu que la faune vient aussi de la terre j'imagine, avec des variantes effectives dûes à l'environnement, j'imagine que ça doit exister non ?
Enfin je sais pas, mais bon, après, ceux qui connaissent bien et/ou ont lu bcp de livres savent peut être ?
avatar
Karine
Citoyen

Féminin Nombre de messages : 150
Age : 44
Date d'inscription : 10/06/2008

Feuille de personnage
Caste: des Blondes
Localisation:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Faune de Gor

Message  marieko le Ven 1 Aoû - 19:14

Hum… tu n'as pas confondu avec un quelconque guerrier ? Genre orang-outang en emporte le vent ?
avatar
marieko
Citoyen

Féminin Nombre de messages : 1872
Age : 42
Localisation : quelque part en France
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Caste:
Localisation: Autre région de Gor

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Faune de Gor

Message  Karine le Ven 1 Aoû - 19:50

Laughing certes il y a des bourrins, des gorilles, des boeufs ...
Mais là nan c'était bien un petit singe genre ouistiti ... lol!
avatar
Karine
Citoyen

Féminin Nombre de messages : 150
Age : 44
Date d'inscription : 10/06/2008

Feuille de personnage
Caste: des Blondes
Localisation:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Faune de Gor

Message  Gillan Bleac le Ven 1 Aoû - 20:21

Ouep, passé 3 ou 4 paga, on voit parfois de drôles de trucs circuler la nuit.
Hmm, Karine, est ce qu'il jouait de la cymbale ton ouistiti ? Et il y avait d'autres animaux avec lui ? racontes !
Bon, la prochaine fois c'est la cage de dégrisement, nanmého! allez, circulez!
( /me se sort pour cause de flood )

Gillan Bleac
Citoyen

Masculin Nombre de messages : 516
Age : 108
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/01/2008

Feuille de personnage
Caste:
Localisation: Camp des Wolfsaber

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Faune de Gor

Message  maryka le Ven 1 Aoû - 21:47

...l'autre jour il m'a aussi semblé apercevoir un petit animal noir qui faisait des bonds sur la place à Caithris, pourtant je n'avais rien bu...

Effectivement, plusieurs variétés de singes vivent dans les forêts, tel que les "guernon", les "tarsiers" and les singes "jit" qui vivent la nuit.

Gently we lowered the canoe. While the others held it I, with rocks, braced it that it might not slip backwards down the grade. Trees surrounded us. Overhead bright jungle birds flew. We could hear the chattering of guernon monkeys about.
(Explorers of Gor, 307)

In the lower branches of the “ground zone“ may be found, also, small animals, such as tarsiers, nocturnal jit monkeys, black squirrels, four-toed leaf urts, jungle varts and the prowling, solitary giani, tiny, cat-sized panthers, not dangerous to man
(Explorers of Gor, 311)

maryka
Citoyen

Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 26/01/2008

Feuille de personnage
Caste: Marchand
Localisation: Cité de Caithris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Faune de Gor

Message  Lika le Mer 6 Aoû - 12:18

/saute dans le dos du bipède mâle qui semble vouloir s'échapper, se disant qu'il vient surement de faire une bétise et s'accroche à son cou avec ses jambes et tape sur la tête en couinant, avant de commencer à l'épouiller, tout content, en voyant plein de mouvement dans les poils.

hiiiirkkkk huu huuu huuu huuuuuuuu haaaaa ha ha ha !!

/me sort avec gillan pour cause de flood. monkey

--------

Merci pour ces informations Maryka.
Mon avatar est un singe-araigné, je ne sais pas dire de quelle espèce goréenne il se rapproche le plus.
Mais je suis ravi de ne pas me savoir seul de mon espèce Wink
avatar
Lika
Neophyte

Nombre de messages : 22
Age : 108
Date d'inscription : 04/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Faune de Gor

Message  Gillan Bleac le Ven 29 Aoû - 15:07

"Mais je suis ravi de ne pas me savoir seul de mon espèce Wink"
Merci de ne pas faire trop de petits et de respecter l'eco-systeme Razz

Gillan Bleac
Citoyen

Masculin Nombre de messages : 516
Age : 108
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/01/2008

Feuille de personnage
Caste:
Localisation: Camp des Wolfsaber

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Faune de Gor

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum